Michel Foucault Audio Archive

Sécurité, territoire, population, 1978











Sécurité, territoire, population, 1978

See accompanying transcript:
Foucault, Michel. Sécurité, territoire, population: Cours au Collège de France (1977-1978). Ed. Senellart, Michel. Gallimard; Seuil: Paris, 2004.
UC Berkeley holdings: JC131.F62 2004 MAIN

 January 11, 1978
Perspective générale du cours: l'étude du bio-pouvoir. Cinq propositions sur l'analyse des mécanismes de pouvoir. Système légal, mécanismes disciplinaires et dispositifs de sécurité. Deux exemples: (a) la punition du vol; (b) le traitement de la lèpre, de la peste et de la variole. Traits généraux des dispositifs de sécurité (I): les espaces de sécurité. L'exemple de la ville. Trois exemples d'aménagement de l'espace urbain aux XVIe et XVIIe siècles: (a) La Métropolitée d'Alexandre Le Maître (1682); (b) la ville de Richelieu; (c) Nantes.

 January 18, 1978
missing brief segment at 45 mins, see p. 43, ¶1 of Gallimard text;
Traits généraux des dispositifs de sécurité (II): le rapport à l'événement: l'art de gouverner et le traitement de l'aléatoire. Le problème de la disette aux XVIIe et XVIIIe siècles. Des mercantilistes aux physiocrates. Différences entre dispositif de sécurité et mécanisme disciplinaire dans la manière de traiter l'événement. La nouvelle rationalité gouvernementale et l'émergence de la population. Conclusion sur le libéralisme: la liberté comme idéologie et technique de gouvernement.

 January 25, 1978
missing brief segment at 44 mins, see p. 69, ¶1 of Gallimard text;
Traits généraux des dispositifs de sécurité (III): la normalisation. Normation et normalisation. L'exemple de l'épidémie (la variole) et les compagnes d'inoculation au XVIIIe siècle. Émergence de nouvelles notions: cas, risque, danger, crise. Les formes de normalisation dans la discipline et dans les mécanismes de sécurité. Mise en place d'une nouvelle technologie politique: le gouvernement des populations. Le problème de la population chez les mercantilistes et les physiocrates. La population comme opérateur de transformtions dans les savoirs: de l'analyse des richesses à l'économie politique, de l'histoire naturelle à la biologie, de la grammaire générale à la philologie historique.

 February 1, 1978 (poor audio quality)
inaudible words at 38 mins are "aux hommes";
missing brief segment at 46 mins, see note p. 104, ¶3 of Gallimard text;
Le problème du gouvernement au XVIe siècle. Multiplicité des pratiques de gouvernement (gouvernement de soi, gouvernement des âmes, gouvernement des enfants, etc.). Le problè spécifique du gouvernement de l'État. Le point de répulsion de la littérature sur le gouvernement: Le Prince de Machiavel. Brève histoire de la réception du Prince jusqu'au XIXe siècle. L'art de gouverner, distinct de la simple havileté du Prince. Exemple de ce nouvel art de gouverner: Le Miroir politique de Guillaume de La Perrière (1555). Un gouvernement qui trouve sa fin dans les choses à diriger. Régression de la loi au profit de tactiques diverses. Les obstacles historiques et institutionels à la mise en œuvre de cet art de gouverner jusqu'au XVIIIe siècle. Le problème de la population, facteur essentiel du déblocage de l'art de gouverner. Le triangle gouvernement - population - économie politique. Questions de méthode: le projet d'une histoire de la gouvernementalité. La survalorisation du problème de l'État.

 February 8, 1978
Pourquoi étudier la gouvernementalité? Le problème de l'État et de la population. Rappel du projet général: triple déplacement de l'analyse par rapport (a) à l'institution, (b) à la fonction, (c) à l'objet. Enjeu du cours de cette année. Éléments pour une histoire de la notion de gouvernement. Son champ sémantique du XIIIe au XVe siècle. L'idée de gouvernement des hommes. Ses sources: (A) L'organisation d'un pouvoir pastoral en Orient préchrétien et chrétien. (B) La direction de conscience. Première esquisse du pastorat. Ses traits spécifiques: (a) il s'exerce sur une multiplicité en mouvement: (b) c'est un pouvoir fondamentalement bienfaisant qui a pour objectif le salut du troupeau: (c) c'est un pouvoir qui individualise. Omnes et singulatime. Le paradoxe du berger. L'institutionnalisation du pastorat par l'Église chrétienne.

 February 15, 1978
poor audio quality at 6 mins
missing very brief segment at 30 mins, see p. 147, ¶3 of Gallimard text;
missing brief segment at 43 mins, see p. 151, ¶2 of Gallimard text
Analyse du pastorat (suite). Le problème du rapport berger-troupeau dans la littérature et dans la pensée grecque: Homère, la tradition pythagoricienne. Rareté de la métaphore du berger dans la littérature politique classique (Isocrate, Démosthène). Une exception majeure: Le Politique de Platon. L'usage de la métaphore dans les autres textes de Platon (Critias,Lois, République). La critique de l'idée d'un magistrat-berger dans Le Politique. La métaphore pastorale appliquée au médecin, à l'agriculteur, au gymnaste et au pédagogue. L'histoire du pastorat, en Occident, comme modèle de gouvernement des hommes est indissociable du christianisme. Ses transformations et ses crises jusqu'au XVIIIe siècle. Nécessité d'une histoire du pastorat. Caractères du gouvernement des âmes: pouvoir englobant, coestensif à l'organisation de l'Église et distinct du pouvoir politique. Le problème des rapports entre pouvoir politique et pouvoir pastoral en Occident. Comparaison avec la tradition russe.

 February 22, 1978
missing brief segment at 45 mins, see p. 179, ¶2 of Gallimard text;
Analyse du pastorat (fin). Spécificité du pastorat chrétien par rapport aux traditions orientale et hébraîque. Un art de gouverner les hommes. Son rôle dans l'histoire de la gouvernementalité. Principaux traits du pastorat chrétien au IIIe au VIe siècle (sain Jean Chrysostome, saint Cyprien, saint Ambroise, Grégoire le Grand, Cassien, sain Benoît): (I) le rapport au salut. Une économie des mérites et des démérites: (a) le principe de la responsabilité analytique; (b) le principe du transfert exhaustif et instantané; (c) le principe de l'inversion sacrificielle; (d) le principe de la correspondance alternée. (2) Le rapport à la loi: instauration d'un rapport de dépendance intégrale entre la brebis et celui qui la dirige. Un rapport individuel et non finalisé. Différence entre l'apatheia grecque et chrétienne. (3) Le rapport à la vérité: la production de vérités cachées. Enseignment pastoral et direction de conscience. Conclusion: une forme de pouvoir absolument nouvelle qui marque l'apparition de modes spécifiques d'individualisation. Son importance décisive pour l'histoire du sujet.

 March 1, 1978 (very poor audio quality)
La notion de conduite. La crise du pastorat. Les révoltes de conduite dans le champ du pastorat. Le déplacement des formes de résistance, à l'époque moderne, aux confins des institutions politiques: exemples de l'armée, des sociétés, de la médecine. Problème de vocabulaire: Révoltes de conduite, insoumission, dissidence, contre-conduites. Les contre-conduites pastorales. Rappel historique: (a) l'ascétisme; (b) les communautés; (c) la mystique; (d) l'Écriture; (e) la croyance eschatologique. Conclusion: enjeux de la référence à la notion de pouvoir pastoral pour une analyse des modes d'exercice du pouvoir général.

 March 8, 1978TEMPORARILY UNAVAILABLE
De la pastorale des âmes au gouvernement politique des hommes. Contexte général de cette transformation: la crise du pastorat et les insurrections de conduite au XVIe siècle. La Réforme protestante et la Contre-Réforme. Autres facteurs. Deux phénoménes remarquables: l'intensification du pastorat religieux et la démultiplication de la question de la conduite, sur les plans privé et public. La raison gouvernementale propre à l'exercice de la souveraineté. Comparaison avec saint Thomas. La rupture du continuum cosmologico-théologique. La question de l'art de gouverner. Remarque sur le problème de l'intelligibilité en histoire. La raison d'État (I): nouveauté et objet de scandale. Trois points de focalisation du débat polémique autour de la raison d'État: Machiavel, la politique, l'État.

 March 15, 1978
pitch is high for first 3 minutes of recording;
La raison d'État (II): sa définition et ses principaux caractères au XVIIe siècle. Le nouveau modèle de temporalité historique impliqué par la raison d'État. Traits spécifique de la raison d'État par rapport au gouvernement pastoral: (I) Le problème du salut: la théorie du coup d'État (Naudé). Nécessité, violence, théatralité. (2) Le problème de l'obéissance. Bacon: la question des séditions. Différences entre Bacon et Machiavel. (3) Le problème de la vérité: de la sagesse du prince à la connaissance de l'État. Naissance de la statistique. Le problème du secret. Le prisme réflexif dans lequel est apparu le problème de l'État. Présence-absence de l'élément population dans cette nouvelle problématique.

 March 22, 1978
La raison d'État (III). L'État come principe d'intelligibilité et objectif. Le fonctionnement de cette raison gouvernementale: (A) Dans les textes théoriques. La théorie du maintien de l'État. (B) Dans la pratique politique. Le rapport de concurrence entre les États. Le traité de Westphalie et la fin de l'Empire romain. La force, nouvel élément de la raison politique. Politique et dynamique des forces. Le premier ensemble technologique caractéristique de ce nouvel art de gouverner: le système diplomaticomilitaire. Son objectif: la recherche d'un équilibre européen. Qu'est-ce que l'Europe? L'idée de balance. Ses instruments: (1) la guerre; (2) la diplomatie; (3) la mise en place d'un dispositif militaire premanent.

 March 29, 1978
missing brief segment at 45 mins, see p. 332, ¶2 of Gallimard text;
Le second ensemble technologique caractéristique du nouvel art de gouverner selon la raison d'État: la police. Significations traditionnelles du mot jusqu'au XVIe siècle. Son sens nouveau aux XVIIe-XVIIIe siècles: calcul et technique permettant d'assurer le bon emploi des forces de l'État. Le triple rapport entre le système de l'équilibre européen et la police. Diversité des situations italienne, allemande, fraiçaise. Turquet de Mayerne, La Monarchie aristodémocratique. Le contôle de l'activité des hommes comme élément contitutif de la force de l'État. Objets de la police: (1) le nombre des citoyens; (2) les nécessités de la vie; (3) la santé; (4) les métiers; (5) la coexistence et la circulation des hommes. La police comme art de gérer la vie et le bien-être des populations.

 April 5, 1978
missing segment at 46 mins, see p. 354, ¶1 of Gallimard text;
La police (suite). Delamare. La ville, lieu d'élaboration de la police. Police et réglementation mercantiliste. L'émergence de la villemarché. Les méthodes de la police. Différence entre police et justice. Un pouvoir de type essentiellement réglementaire. Réglementation et discipline. Retour au problème de grains. La critique de l'État de police à partir du problème de la disette. Les thèses des économistes, relatives au prix du grain, à la population et au rôle de l'État. Naissance d'une nouvelle gouvernementalité. Gouvernementalité des politiques et gouvernementalité des économistes. Les transformations de la raison d'État: (1) la naturalité de la societé; (2) les nouveaux rapports du pouvoir et du savoir; (3) la prise en charge de la population (hygiène publique, démographie, etc.): (4) les nouvelles formes d'intervention étatique; (5) le statut de la liberté. Les éléments du nouvel art de gouverner: pratique économique, gestion de la population, droit et respect des libertés, police à fonction répressive. Les différentes formes de contre-conduite relatives à cette gouvernementalité. Conclusion générale.

Return to Michel Foucault Audio Archive Home

Copyright © 1996 by the Library, University of California, Berkeley. All rights reserved.
Document maintained on server: http://www.lib.berkeley.edu/ by
Gary Handman, Head, Media Resources Center.
Last update 03/22/12 [gh]

MRC web graphics by Mary Scott, Graphics Office, The Teaching Library